Posts Tagged ‘singe’

Nos amis les animaux…


2011
03.11

Durant les plongées de mon cher et tendre, j’ai eu le temps d’observer la faune et la flores locales…

Outre des papillons multicolores et magnifiques, et des lézards multicolores également mais nettement moins beaux, j’ai fait connaissance avec des espèces que je ne connaissais pas… Pour tout vous dire, il y en a même que je n’aurais jamais imaginées !

Premier matin, petit déjeuner en mode vacances. Je vois une ombre assez large sur le sable, je lève la tête et vois un “truc” qui vole et qui se pose sur le tronc d’un arbre à quelques mètres à peine de la terrasse ! Stupeur (et tremblements) la chose en question se confond presque avec l’arbre ! Il s’agit d’un Flying Lemur (en malais : Kubung), un mélange incroyable de chauve-souris et de Sid de l’Age de Glace, le tout dans une version automne-hiver, dans des tons vert-marron assez beurk je dois dire ! Je vous laisse en juger par vous même !

Voilà donc pour cette première rencontre avec la faune locale… C’est assez impressionnant mais ils ont plutôt l’air sympathique malgré leur tronche bizarre ! Ils se nourrissent d’insectes et de fruits et volent la nuit. Sur les photos, ce sont des bébés mais, une fois les “ailes” déployées, ils atteignent le mètre d’envergure ! Je suis finalement contente de ne pas avoir croisé leurs parents !

Dans le genre plutôt “bonne tête”, nous avons vu énormément d’écureuils furtifs qui se laissent attendrir par un morceau de pain, histoire de bluffer les touristes.

Ma plus belle rencontre a été celle avec un singe magnifique qui est venu prendre son repas de feuilles tendres presque au dessus de ma tête ! Il est resté une bonne demie-heure, assis sur une poutre à se goinfrer tranquillement sous les flashs des touristes ! Complètement à l’aise le copain ! Il nous a fait un petit numéro d’équilibriste, toujours en se goinfrant, et il est reparti, tout aussi tranquille qu’il était arrivé ! Il était tout simplement magnifique, et pas du tout agressif, contrairement à ses cousins les macaques que je ne peux plus voir en peinture ! Il avait même un regard envoutant et charmeur… Un ancêtre du “beau gosse je roule des mécaniques” ?

C’est une pure merveille non ? Il est trop mignon !

Il a vraiment l’air cool et aime bien attirer l’attention ! Je crois qu’en français on l’appelle le singe clown mais c’est à vérifier…

En même temps, ce serait assez logique vue sa tête !

Une dernière rencontre sympathique : Mr le criquet qui pose sur une fleur d’hibiscus, et je vous mets une photo de Spider Woman, que Chris a photographiée sous toutes les coutures… Je vous fait grâce de la série en rafale et vous propose simplement un de ses repas de reine !!! Madame se fait un gros papillon au barbecue !

Rando dans la jungle : les premiers pas…


2010
11.25

Départ pour le FRIM ( le Forest Research Institute of Malaysia) pour une balade en forêt et pour tenter la traversée du pont suspendu au dessus de la canopée. La canopée est le niveau le plus élevé de la forêt, en contact avec l’air libre…

Imaginez la hauteur, vue la taille des arbres ici !

Malheureusement, malgré notre organisation compte-tenu des horaires d’ouverture du pont suspendu, nous ne pourrons pas tenter l’aventure, on nous annonce à l’arrivée que le pont a fermé une heure plus tôt pour maintenance ! Et comme d’habitude, ça ne perturbe pas les malais ! “No problem, you can make a trip in the jungle !!!” Yes, of course, but on n’était venu pour le pont !!! :(

A tout malheur, une compensation, nous voilà parti en rando au plus profond de la forêt (sans béton ni escaliers, mais avec moustiques, lézards, bruits bizarres (Vous avez dit bizarre ?), singes à l’état sauvage…) Bref, un vrai régal pour Nico et Chris, et un grand moment de solitude pour moi… Le plus drôle c’est qu’ils aimeraient bien voir toutes sortes de bébêtes, mais je suis la seule à les voir !!! pour mon plus grand plaisir ! :)

Le début de la balade est balisé et thématique, nous découvrons que les bambous que nous gardons en France dans des soliflores sont gigantesques ici, et que tous les arbres dans le coin ont leur côté loufoque. Lever la tête donne un vertige incroyable ! mais c’est vraiment magnifique.

Nous parvenons enfin au pont après un peu d’escalade entre les rochers et les racines, et nous assistons à un déplacement stratégique d’une famille de macaques qui se balancent de branche en branche en faisant un raffut d’enfer ! Nous sommes comme isolés du monde, au beau milieu de la forêt avec pour compagnie des moustiques affamés et des singes acrobates ! C’est plutôt sympa finalement ! (Je suis ravie d’avoir dans mon sac, une arme de destruction massive anti-moustiques gentiment léguée par Valérie !!! )

Pour la descente, nous empruntons un sentier minuscule pour atteindre une petite rivière en cascade dans laquelle nos pieds trouvent un peu de réconfort après cette expédition qui aura duré plus de trois heures !

Au fait, je confirme, je ne suis pas prête pour le vrai trek dans la vraie jungle ! :)

Là-haut sur la montagne… Batu Caves


2010
09.14

la plus grande statue hindoue aux Batu Cavesvue du haut des 272 marches pour accéder au temple des Batu Caves

Samedi dernier, nous nous décidons pour une petite virée du côté d’un temple hindou juché sur une montagne tout près de Kuala Lumpur : les Batu Caves…En fait, tous les guides et autres ouvrages en parlent et vue la déconvenue de la veille, nous comptons bien nous rattraper ! Le GPS que nous maîtrisons désormais nous conduit gentiment à la sortie de la capitale et le spectacle est magnifique ! 2 RM (soit 0.50eur) le parking au pied du site et nous voilà partis pour entreprendre l’ascension de la roche en empruntant les quelques 272 marches qui montent à pic ! Rappelons au passage qu’il fait toujours aussi chaud et que j’ai un peu le vertige quand même mais bon je suis soutenue dans mon périple !
Le souffle est vite court dans cette montée périlleuse sur trois files…Des femmes me regardent et nous nous sourions dans l’effort ! Nous nous encourageons même ! Arrivés en haut, nous avons en face de nous une gigantesque statue dorée qui nous propose son arrière train…Elle est dans le Guiness des records, comme nous l’apprendrons en redescendant ! C’est impressionnant !gouffre

A l’intérieur de la grotte, il y a de nombreux autels très colorés et au sommet (il s’agit plus d’un gouffre que d’une grotte), nous découvrons “the main temple” et un peu plus haut se déroule un baptême hindou. Tous les pèlerins qui montent jusque-là reçoivent une marque blanche sur le front en signe de protection et redescendent ensuite ! Le bébé qui est en train de se faire baptiser est quant à lui enduit de jaune sur la tête et de rouge sur le front ! On dirait de la craie ou de la poussière d’encens ! C’est curieux mais nous ne pouvons nous approcher ou poser des questions…Le sens du sacré est vraiment quelque chose d’extraordinaire dans ce pays…

Nous Batu Cavesfresque hindoue

Pour nous tout cela reste assez mystique mais déjà la magie des couleurs, des odeurs et le rythme des percussions qui résonnent sur les parois de la grotte nous enivrent. Autre curiosité du site, des invités très particulier se joignent à la fête et à notre arrivée quelques dizaines de petits singes qui vivent dans la jungle au sommet du gouffre nous attendent…C’est la première fois de ma vie que je vois des singes en liberté et tout proches ! Malheureusement, ils décampent vite fait quand les moines commencent à taper sur leurs instruments !!!

singe
La descente est très impressionnante et en plus il pleut, ce qui rend les marches très glissantes ! Nous flânons, une fois redescendus près des échoppes où s’alignent les noix de coco fraîches qu’on vous sert avec une paille, les couronnes de fleurs (magnifiques!), les bouddhas et autres souvenirs, et les interminables stands de nourriture…Nous en sommes encore à essayer d’identifier ce qu’il y a dans les sacs…Bientôt peut-être nous goûterons !!!Noix de coco Batu Caves
Un superbe petit jardin “à la japonaise” nous offre ses délices visuels en guise d’au revoir…batu caves villa
Les Batu Caves, à ne manquer sous aucun prétexte ! Il faut s’y rendre pendant les fêtes de Thaipusam qui se déroulent durant le dixième mois du calendrier hindou soit en Janvier/Février et qui rassemblent près de 800 000 personnes au cours d’une procession pour accompagner Lord Muruga en haut de la montagne ! Nous en serons si nous sommes toujours en Malaisie…!!!
Encore un exemple du métissage culturel et religieux de ce pays où les burkas croisent les saris et quelques européennes imprudentes qui déambulent en débardeur ! (A éviter si on ne veut pas être dévisagé toute la journée :) )